Caravane Arabesques

_DSC4109Arabesques Waed Bouhassoun 2016 ©Luc Jennepin

La voix arabe de l’amour

La jeune joueuse de luth et chanteuse syrienne, Waed Bouhassoun possède un timbre de voix d’une qualité rare, comme on n’en entend plus qu’exceptionnellement, une de ces fameuses voix de la chanson arabe des années trente. On va tout de suite penser à Oum Kalthoum ou à Asmahan, mais non, pas du tout, bien qu’elle soit de la même ville que cette dernière, Waed a une voix qui n’est la copie d’aucune autre, elle a la voix de Waed. Dès sa première audition à Alep, les spécialistes (sammaïnes) ne s’y sont pas trompé et ont immédiatement reconnu son talent et symboliquement autorisée à se présenter en public ce qu’elle fit à Paris à la Maison des Cultures du Monde et à l’Institut du Monde Arabe en mars 2006. Le succès là aussi fut immédiat et la presse unanime salue « une révélation », « les applaudissements pleuvent » « l’époustouflante Waed »… De retour en Syrie, Waed va enchaîner les concerts notamment à l’Opéra de Damas, au festival des musiques sacrées du monde à Fès, jusqu’à Détours du monde !

WAED BOUHASSOUN Chant, Oud

Organisé avec le FR de Saint-Germain-du-Teil

24 juillet 2017 – Festival de Thau

25 juillet 2017 – 20h30 | Saint-Germain-du-Teil

 

Plus d’infos : festivaldethau.com et sur détoursdumonde.org